23/01/2008

BONJOUR TRISTESSE!

Hier, tragique fait divers dans une école de Mons. Un instituteur, et soyons clair je ne blâme pas cet enseignant qui depuis est dévasté par la portée de son geste, à piqué un certain nombre de ses élèves en vue d'une expérience scolaire avec la même aiguille pour tous. 

Cet accident est symptômatique du manque cruel de connaissance des modes de transmission de maladies infectieuses dans notre pays. Parlez du SIDA et les gens vous répondrons qu'ils savent, ce qui bien souvent est faux car beaucoup d'entres eux ont encore de graves lacunes en la matière...mais parlez leurs des HÉPATITES B et C, et là c'est dramatiquement vrai que la méconnaissance est quasi totale!

Et soyons sérieux, ce n'est là nullement la faute du citoyen mais bien celle des pouvoirs publics qui refusent toujours de reconnaitre l'urgence du problème et de se battrent à nos côtés (simples citoyens ou associations) afin d'informer et ainsi de protéger la population.

Une meilleure information ferait que les professeurs ne commettraient plus ce genre d'erreur.

Une meilleure information ferait que vous, parents, sauriez que lorsque vos enfants partent en camps il faudrait ajouter aux recommandations d'usage de ne jamais partager d'objets contaminants tels que rasoirs ou brosses à dents.

Une meilleure information ferait comprendre aux enfants appréciant les jeux de rôles en ligne ou sur table que les pactes de sang liant les humains, elfes...ou toute autre race n'ont de sens que dans un monde virtuel mais peuvent avoir de terribles conséquences dans le "vrai monde ou l'on s'ennuye" (pour reprendre la formule d'une célèbre bande dessinée).

Alors s'il vous plait, soyez conscients du risque de partage de tout objet ayant été en contact avec les fluides (et peut importe lesquels) de quelqu'un d'autre. Et si une personne vous propose, même en toute bonne foi, ce genre de pratique ayez le cran de dire NON. Il en va de votre santé!

non

 

La grandeur d'un destin ce fait de ce qu'on refuse plus que de ce qu'on obtient.

Françoise Chandernagor.

20:48 Écrit par Chrysalide dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

Mais cet instituteur n'écoute jamais la radio, ne lit pas les journeaux ? C'est très grave.
As-tu entendu parler de ce scandale en France, 5 centres de radiologie sont fermés pour manque d'hygiène ? Une horreur ! Je crois que 7.000 patients vont être contactés par le Ministère pour refaire des examens.

Écrit par : Martine | 24/01/2008

Les commentaires sont fermés.