01/10/2010

MORTS A PRIX BRADÉS...

Bonjour à tous.

Après un long break, j'ai décidé de revenir et malheureusement pas avec de bonnes nouvelles.

Pourquoi ce retour? Tout simplement suite à une annonce aux journeaux télévisés d'un responsable du Centre fédéral d’expertise des soins de santé (KCE) de l'accord sur une indemnisation des victimes du Sida et de l'Hépatite C par transfusions sanguines.

Pour rappel, le sang dans notre pays n'est testé pour le Sida que depuis 1985 et, pire encore pour l'hépatite C depuis 1990.

L'estimation faite a conclu qu’il y avait eut 550 cas de contamination directe et 75 cas de contamination indirecte à l’hépatite C. Pour le VIH, l’estimation est de 41 cas.

Vu que pas mal de patients contaminés sont déjà morts depuis, on se demande déjà où ils ont été cherché ces chiffres mais...surtout...regardez le nombre de cas d Hépatites C par rapport au VIH!

HORS, tenez vous bien, l'indemnisation sera de 124.000 Euros pour les patients VIH contre 50.000 Euros pour ceux victimes de l'hépatiteC!!!

 

Pour moi, la mort n'est pas chiffrable, mais plus encore, ceux que nous aimons ont pour nous tous la même valeur sinon c'est de la mort au rabais.

 

Belges ou non, blancs ou noirs, jeunes ou vieux, séropositifs au VIH ou à l'Hépatite C. La douleur de les voir, chaque jour crever à petit feu, la révolte de les perdre, les vies brisées par l'absence... NON, chaque contamination se devrait d'être remboursée au même prix, peu importe le virus.

Cela fait 6 ans que mes parents m'ont quittée. 6 ans que je galère, cachant ma tristesse permanente sous un masque de gaité, 6 ans que chaque joie qui entre dans ma vie n'y entre qu'à moitié car ils ne sont plus là pour la partager, 6 ans que n'ai plus d'épaules pour pleurer les jours de déprimes, 6 ans que je mange pour m'emplir de l'absence de leur amour, 6 ans que je tiens en équilibre.

Aujourd'hui je suis folle de colère, mes parents valaient 2x 50.000 Euros pour avoir eu la malchance de croiser la route de l'Hépatite C...le VIH aurait plus que doublé leur valeur...excusez moi mais j'ai envie de gerber...désolé pour ce gros mot!

Alors, j'ai décidé de me relancer dans le combat.

Je vais reposter, faire revivre mon blog, réécrire aux journeaux, recrier mon indignation sur tous les toits... et surtout informer, afin que d'autres n'ai pas à subir, en plus de la perte, l'humiliation d'une mort bradée.

 

La saturation, il y a un moment où cela vient dans ce repas qu'on appelle vie : il ne faut qu'une goutte, alors, pour faire déborder la coupe du dégoût.

Charles-Augustin Sainte-Beuve 
Extrait de Mes poisons

 

20:24 Écrit par Chrysalide | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

Commentaires

si vous saviez tout le reste !!!
Il y a de quoi brader votre propre mort vite fait bien ait.
Sans rancune ?
Savez-vous que je m'en fiche éperdument ? Il faudra bien qu'un jour je meure, aimée ou pas aimée, c'est notre destinée.

Lugubrement vôtre,
Godelieve

Écrit par : godelieve | 01/10/2010

Oh que je te comprends !
Je te remercie aussi de reprendre le flambeau !!!

J'ai honte d'être belge mais je continue le combat avec encore et toujours la même détermination malgré la perte de l'amour de ma vie dans la greffe de foie !!!

Merci à toi, l'amie, MERCI MILLE ET MILLE FOIS !

Écrit par : Muriel Colinet | 06/10/2010

De tout coeur avec toi Anne ... Bisous.

Écrit par : Viviane | 07/10/2010

de France ou d'ailleurs,
ne baissons pas les bras,
relevons la tête,
ensemble on est pus fort :

http://www.facebook.com/pages/La-dette-du-sang-contamine-VHC-Hepatite-C/154032901301488?ref=sgm

Écrit par : Ruz Gwad | 14/10/2010

Les commentaires sont fermés.